Site de Claude BROUSSY
À PROPOS
Et pour finir (en beauté?), j›ai écrit une livre sur un sujet qui m›a toujours passionné: les relations amivales ou amoureuses des artistes européens du deuxième quart du dix-neuvième siècle. Pourquoi cette période? Parce qu›avant en raison des guerres et révolutions les échanges entre pays étaient liumités. Puis, après, sous le second empire, les arrestations et envois au bagne des  opposants à Napoléon 3 ont faiut fuir biend es artsites (dont Victore Hugo). Donc ces quelques vingt cinq ans sont sans pareil dans l›histoire de l›art. Voici le début du premier chapitre: A Paris, depuis le début de la Restauration, la paix étant revenue, de nombreuses personnalités aisées, aristocrates ou pas, tiennent salon. Il est très à la mode d inviter les écrivains et artistes qui se retrouvent ainsi par affinité. Charles Nodier, qui loge   à l Arsenal, ancienne fonderie, dont le logis du grand-maître de l›artillerie (aujourd›hui, 1, rue de Sully) est devenu bibliothèque lorsque le Comte d Artois (futur Charles X) fit l›achat de 100 000 volumes et engage Nodier comme bibliothécaire. Défenseur du romantisme, ami de Victor Hugo, il réunit tous les dimanche un petit groupe que Sainte-Beuve baptise de «Cénacle», mot qui va qualifier bientôt tous les salons à ambitionss littéraires ou artistiques. On y lit ses dernières oeuvres, mais on joue aussi aux cartes, on écoute de la musique si un pianiste est présent. Alexandre Dumas décrit ainsi dans ses  mémoires une soirée chez Nodier: « On n›applaudissait pas, non, on n›applaudit pas le murmure d›une rivière, le chant d›un oiseau, le parfum d›une fleur. Mais le murmure éteint, le chant évanoui, le parfum évaporé, on écoutatit, on attendait,  on désirait encore. Mais Nodier se laissait glisser doucement du chambranle de la cheminée dans son grand fauteuil; il souriait, il se tournait vers Lamartine ou vers Hugo: «Assez de prose comme cela, disait-il, des vers, des vers, allons?». Et sans se faire prier, l›un ou l›autre poète, de sa place, les mains appuyées au dossier d›un fauteuil ou les épaules assurées contre le lambris, laissait tomber de sa bouche le flot harmonieux et pressé de la poésie…». Y assiste aussi la fille de Charles Nodier, Marie, quia 16 ans en 1827. Elle est très jolie et grâcieuse, joue du piano et chante. Victor Hugo l›a surnommée «Notrte Dame de l›Arsenal». «Amitiés et Amours romantiques» est disponible à la Fnac et sur fnac.fr  (23 €).
LOGOTYPE
© Irure ut pariatur ad ea in ut in et. In incididunt sed tempor

Lorem Ipsum Dolor

Aliqua non cillum aute ut aliqua sit nostrud aliquip ea. Magna consequat eu ad aliqua pariatur dolore, incididunt nulla mollit, anim ea dolor dolor In laboris pariatur ipsum amet ut anim dolore, anim proident officia. Reprehenderit excepteur nisi adipisicing fugiat ut ut in. Ut, dolore sint consectetur aliquip, irure, exercitation in ipsum in, consectetur pariatur proident. Excepteur, incididunt esse ut. Amet, laboris ut ut ea exercitation.

Mollit nostrud exercitation

ad sint duis quis, dolor nostrud mollit. Nulla sit ex deserunt, est veniam occaecat aliquip, ut, culpa, dolore deserunt fugiat commodo. Nostrud exercitation est consectetur incididunt esse reprehenderit sed ex sint. Sit magna, ut ex, sed mollit anim exercitation enim. Ut cupidatat laboris anim id est magna anim id est cillum ipsum amet id. Enim sunt sit eiusmod ipsum, incididunt elit dolore ex. In voluptate sed adipisicing fugiat aliqua. Aliquip sed dolor exercitation reprehenderit eiusmod pariatur consequat velit adipisicing pariatur anim in, dolor in dolor nostrud. Eu sunt excepteur cillum ipsum non eu in eu nostrud ut ut amet excepteur. Non reprehenderit aliqua duis aute do qui incididunt fugiat velit. Ullamco, dolor in minim do in reprehenderit commodo dolor commodo dolor ad mollit id voluptate, consequat aliqua anim.
À PROPOS